Et si j’avais l’éternité devant moi

Nous avons souvent des problèmes avec le temps qui passe, avec la gestion de notre temps. Problèmes bien sûr pour ceux qui travaillent, ceux qui font des études, mais même pour des gens comme moi, à la retraite, qui voudraient faire plein de choses, mais qui n’en ont parfois pas l’énergie, ou qui ne trouvent pas le temps.
Et si nous laissions « l’Éternel » gérer notre temps ? Certes cette vie est brève et passagère, même si elle peut sembler longue dans la souffrance. Nous, nous croyons que si nous sommes sauvés, nous serons enlevés ou ressuscités lors du retour de Jésus et qu’avec un corps et un esprit célestes, nous partagerons l’éternité avec lui :

« Et de même que nous avons porté l’image du terrestre, nous porterons aussi l’image du céleste. Ce que je dis, frères, c’est que la chair et le sang ne peuvent hériter le royaume de Dieu, et que la corruption n’hérite pas l’incorruptibilité. Voici, je vous dis un mystère : nous ne mourrons pas tous, mais tous nous serons changés, en un instant, en un clin d’œil, à la dernière trompette. La trompette sonnera, et les morts ressusciteront incorruptibles, et nous, nous serons changés. Car il faut que ce corps corruptible revête l’incorruptibilité, et que ce corps mortel revête l’immortalité. » 1 Corinthiens 15.49 à 53.

L’éternité est un temps qui ne finit pas, inconcevable pour nos cerveaux humains limités. Nous ne savons pas bien comment notre temps sera organisé là-haut même si nous pensons qu’il y aura toujours un sabbat pour adorer Dieu:

 

« Il n’y aura plus de nuit: et ils n’auront besoin ni de lampe ni de lumière, parce que le Seigneur Dieu les éclairera. Et ils règneront aux siècles des siècles. » Apocalypse 22.5.

« Les enfants d’Israël observeront le sabbat, en le célébrant, eux et leurs descendants, comme une alliance perpétuelle. Ce sera entre moi et les enfants d’Israël un signe qui devra durer à perpétuité; car en six jours l’Éternel a fait les cieux et la terre, et le septième jour il a cessé son œuvre et il s’est reposé. » Exode 31.16 et 17.

« Car comme les nouveaux cieux et la nouvelle terre que je vais créer subsisteront devant moi, dit l’Éternel, ainsi subsisteront votre postérité et votre nom. A chaque nouvelle lune et à chaque sabbat, toute chair viendra se prosterner devant moi, dit l’Éternel. » Ésaïe 66.22 et 23.

Et si dès maintenant, alors que nous sommes encore prisonniers de notre corps et de notre esprit terrestres, nous apprenions à vivre l’éternité par la grâce de l’Esprit Saint ! Si nous prenions le temps comme si notre vie était déjà éternelle ! Certes notre corps est mortel et pécheur,mais nous avons la grâce pour résister à la tentation du péché. Certes notre esprit est faible et limité, mais nous avons la puissance de l’Esprit Saint à notre disposition.

Alors apprenons à prendre le temps, à faire durer le temps, quand nous sommes aux commandes. N’appréhendons plus le temps qui passe, puisque tôt ou tard, pour nous le temps n’aura plus de limites. Écoutons celui qui se confie à nous, arrêtons-nous devant celui qui pleure, qui mendie un peu de nourriture ou d’argent, vivons intensément chaque moment fort de notre vie avec nos proches, nos amis, avec Dieu. Prenons le temps de contempler la nature, de la goûter, de la sentir, de l’aimer. Marchons la main dans la main avec le Christ, comme si, déjà aujourd’hui, ça ne devait pas s’arrêter : entrons avec confiance dans la vie éternelle qui nous est promise :

« Car le salaire du péché, c’est la mort; mais le don gratuit de Dieu, c’est la vie éternelle en Jésus-Christ notre Seigneur .  » Romains 6.23 .

Bonne et Heureuse Année à tous dans le Seigneur !

Jacques LAGIER